La Gestalt-Thérapie

La Gestalt-Thérapie s'apparente beaucoup plus à un art qu'à une science, c'est pourquoi je conçois l'accompagnement comme une oeuvre plastique, dans laquelle les notions de ressenti ( le mien, le vôtre ) et de créativité sont fondamentales. J'accorde toutefois, de par ma sensibilité et ma formation, une importance toute particulière au langage. En Gestalt-Thérapie, on ne donne pas trop de conseils, on chemine ensemble, en accueillant ce qui vient, et qui cherche à se dire et à se mettre en forme. Je ne suis pas un spécialiste qui a la solution à vos problèmes, vous seul avez la clef de votre énigme, mais nous co-construisons dans la confiance et la sécurité. Je ne suis qu'un facilitateur de votre propre processus de changement. On peut en effet se demander: Qu'est-ce qui est bloqué en moi sur un plan émotionnel, psychologique, énergétique, pour que tout se sclérose en douleur, fabrique de la souffrance, plutôt que de suivre le mouvement naturel de la vie? Car la vie est changement, évolution, adaptation, contact, ajustement créatif, nous le savons tous, quand nous allons bien et fonctionnons d'une manière fluide, en étant présents à ce qui se passe, joyeux et pleins d'énergie. En résumé: Comment se fait-il que je fabrique un symptôme plutôt qu'une oeuvre d'art ? Voilà ce qui m'intéresse en tant que thérapeute.

Et l'inconscient dans tout ça ?

La Gestalt-Thérapie n'ignore pas l'inconscient, mais c'est un inconscient corporel, "biologique", profond, plus global, et qui ne se situerait pas exclusivement au niveau mental . C'est pourquoi, on pourrait dire que notre manière phénoménologique de faire de la thérapie, rejoint par certains côtés, l'association libre de la cure analytique ( dire tout ce qui nous passe par la tête, allongé sur un divan).  Nous sommes un tout, corps, langage, émotions, pensées, et la Gestalt-Thérapie fait le choix de prendre en compte toutes ces dimensions, même si tout, bien entendu ( et ce n'est pas moi qui vais dire le contraire...) relève du langage et du symbolique chez un être humain. C'est donc un choix méthodologique pour moi, de pratiquer à partir de la posture gestaltiste, et non un choix idéologique (Chaque thérapie a sa validité et ses limites, et toutes sont respectables). Enfin, comme je travaille aussi à partir de mon fond personnel à moi (mon arrière-plan si on veut, étant psychopédagogue), j'inclus dans mon travail le constructivisme, que j'ai beaucoup utilisé en institution ( Quelle est la question ? Comment on la pose? Qu'implique-t-elle? etc .)

Voilà pourquoi je me définirais comme un thérapeute intégratif privilégiant la posture gestaltiste. 

 Contrairement à ce qui se passe en psychiatrie, on se refuse en Gestalt-Thérapie à "étiqueter" les gens selon leur " maladie". La nosographie des troubles mentaux n'est pour nous qu'un outil, une boussole, jamais une vérité indiscutable. En effet, nous considérons que le trouble lui-même est une tentative d'ajustement ( manquée certes ), avec la réalité, mais un "essai d'adaptation" quand même, de l'organisme. On parle donc plutôt d'axes des personnalités, certainement pas de structures figées (hormis les troubles d'origine génétique, bien entendu ); axes que nous portons tous en nous, et sur lesquels nous "naviguons" chacun plus ou moins en forte ou faible intensité, épousant tel ou tel profil psychologique de manière plus assidue, selon notre tempérament et notre héritage psycho-génétique. D'une certaine manière, comme le suggère Christophe André, notre société est génératrice plus qu'une autre de problèmes mentaux, d'angoisses, de stress et de mal de vivre. Certes, quelles que soient les époques et dans chaque civilisation, vivre n'a jamais été une affaire qui allait totalement de soi, mais aujourd'hui, la complexité grandissante du nouveau paradygme post-moderne qui est le nôtre, nous plonge, avec son lot d'incertitudes, dans la nécessité d'ajustements jusqu'alors inédits. Selon moi, l'approche holistique, qui est précisément celle de la Gestalt-Thérapie, peut dès lors constituer une forme de réponse aux défis de notre temps.

Ce qui caractérise la Gestalt-Thérapie par rapport aux autres écoles :

Près de 600 thérapeutes exercent la Gestalt-Thérapie dans l'hexagone. Ils sont formés par environ 15 écoles et instituts privés. Dans nombre de pays, c'est la thérapie numéro un . Ce n'est pas encore le cas en France, ou la tradition est surtout psychanalytique.

  • L'accent y est mis sur le moment présent, sur ce qui se passe entre le client/ patient et le thérapeute au moment T dans un climat de bienveillance et d'écoute attentive. La possibilité est offerte d'explorer, souvent par des voies émotionnelles, ce qui nous fait souffrir et nous met en difficulté dans nos relations. C'est un rapport dialogal, avec des invitations à des prises de conscience.
  • C'est une thérapie expérientielle où les choses se vivent activement. On pleure souvent en Gestalt, et on rit également, fort heureusement. Elle a la couleur de la vie, son mouvement et sa saveur. C'est une relation de l'intime, mais qui toutefois, exclut bien entendu, tout passage à l'acte à caractère physique ou sexuel.

  La déontologie 

Pour qu'une thérapie fonctionne, il convient de bien poser le cadre.

De son côté, le Gestalt-thérapeute s’engage à : prendre soin de son patient et favoriser le travail thérapeutique.

  Il signe un code de déontologie qui exige de : 

  • Porter son attention vers le patient, respecter sa dignité, son intégrité et sa liberté de choix
  • S’abstenir de tout abus de pouvoir vis-à-vis du patient
  • Reconnaître, le cas échéant, les limites de la prise en charge pouvant être proposée et le lui signifier
  • Continuer à se former, être supervisé de manière régulière.

Point important : les règles de la confidentialité et du secret professionnel doivent être strictement respectées.

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site